Une histoire très superficielle

Les insectes qui marchent sur l’eau des étangs, les poêles anti-adhésives, la mousse au chocolat, les enfants qui soufflent des bulles, les larmes du vin, les taches d’encre sur les buvards, les gouttes de rosée sur les toiles d’araignée, les tissus déperlants, les cheerios dans le bol de lait…

Les effets de la tension de surface sont partout autour de nous. Des dizaines d’observations très faciles à faire au quotidien… et pourtant pour les explications, il aura fallu un peu de temps !

Lire la suite

Publicités

Le frigo d’Einstein

On a beaucoup parlé d’Albert Einstein ces derniers temps, à l’occasion de l’observation tant attendue des ondes gravitationnelles, dont il avait prédit l’existence il y a un siècle. Et en effet, quand on mentionne Einstein, c’est le plus souvent en parlant de la relativité restreinte ou générale (comme ici), de l’invention du photon, de la mécanique quantique et ses paradoxes (comme là). Autrement dit, les spéculations théoriques les plus éthérées.

Dans l’imaginaire populaire, il est même devenu le symbole du théoricien génial, farfelu, un peu perdu dans les hautes sphères de ses équations, et pour tout dire ne réfléchissant qu’à des machins aussi inutiles qu’incompréhensibles. À l’opposé du spectre par rapport aux bricoleurs comme Edison, par exemple. Et pourtant…

einstein2

Lire la suite

Des abeilles, des bulles, des nageurs

Une fois n’est pas coutume, c’est un geste à la fois architectural et sportif qui inspire ce billet: le Water Cube, ou Centre National de Natation de Pékin. Ce bâtiment, dont les façades sont particulièrement spectaculaires de nuit, a été conçu par le cabinet d’architectes australien PTW pour accueillir les épreuves de natation lors des Jeux Olympiques de 2008 organisés dans la capitale chinoise [1]. Quoi de scientifique là-dedans ?

Lire la suite