L’air et la lumière

À la fin de l’été 1789, une voiture attelée quitte discrètement Paris. Sur ses flancs, les armes de la maison d’Autriche… c’est-à-dire de Joseph II, le frère de Marie-Antoinette. Son occupant est donc soulagé de franchir les barrières de la capitale en plein tumulte, et relativement pressé de regagner l’Angleterre. Pourtant il n’est pas anglais. Il n’est pas autrichien non plus, d’ailleurs… mais néerlandais. Il juge prudent de fuir la Révolution qui éclate, mais a dû quitter à regret son collègue Lavoisier qui vient, lui, de faire voler en éclat l’Ancien Régime de la chimie. Or notre mystérieux passager a fait une découverte tout aussi révolutionnaire pour la biologie… et personne ne connaît son nom.

Lire la suite

Publicités