Le cimetière des éléments

1869-1919: avec le cinquantenaire des premiers pas sur la Lune, l’autre grande commémoration de cette année, ce sera celle des 150 ans du plus grand accomplissement de la chimie: la classification périodique des éléments, dite de Mendeleïev.

Certes, le tableau a bien changé depuis les premiers brouillons à 6 colonnes et 19 lignes du chimiste russe. Et 150 ans plus tard, il est devenu non seulement l’ornement indispensable à toutes les salles de classe, du monde mais peut-être la figure la plus connue de toute l’iconographie scientifique. Sûrement la plus symbolique de l’une des activités préférées des scientifiques: classer les choses. Et on ne peut s’empêcher de le regarder avec fascination, cet arrangement de petites cases colorées bien ordonnées, qui nous raccroche un peu au vieux fantasme des 4 éléments. L’air que nous respirons, un diamant, de la glace au chocolat, nos globules rouges et le sable martien: tous les matériaux du monde sont construits à partir des 118 petites briques de lego qu’on a réussi à caser dans le tableau.

Lire la suite

Publicités

Chasseurs de fantômes

On ne voit pas assez souvent des questionnaires du genre « Quel est votre physicien préféré ? » (et c’est bien dommage). En tout cas celui que je mettrais en n°1, c’est sans hésitation Lord Rayleigh.

John William Strutt, 3e baron Rayleigh, a laissé son empreinte dans tous les domaines de la physique de la fin du XIXe siècle, et son nom à tellement de choses d’une incroyable modernité que j’en garderai la liste pour plus tard. Un chiffre seulement: la compilation de ses articles occupe plus de 3 500 pages ! Pourtant la première ligne de toutes ses biographies, c’est toujours son prix Nobel de physique (1904). Puisque son œuvre était alors plutôt derrière lui, peut-être était-ce un salut à l’ensemble de sa carrière… mais officiellement ce prix récompensait une découverte qui passerait presque inaperçue dans son interminable curriculum[1].

Donc, évidemment, c’est de celle-ci qu’on va parler. Lire la suite

A rose by any other name…

tetrisLe 30 décembre 2015, l’Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée a confirmé la complétion de la 7ème ligne du tableau périodique de Mendeleïev, avec l’adoption de 4 nouveaux atomes lourds ayant été observés (quelques fractions de seconde) dans des accélérateurs de particules. En attendant leur baptême définitif par leurs découvreurs respectifs, ces derniers-nés portent encore les doux noms provisoires de ununtrium, ununpentium, etc. Mais d’où viennent les noms des 114 autres ?

Lire la suite

L’art du classement (1)

Classer, trier, ranger, ordonner… dans presque tous les domaines, on pourrait arguer que la science commence par ranger le monde.  Et en effet, avant d’élaborer des modèles, d’échafauder des théories, de bâtir des dispositifs expérimentaux, il est  souvent très utile de commencer par classer ce qu’on voit.

Dans plusieurs cas, c’est l’analyse attentive du rangement ainsi obtenu qui a  permis de faire le premier pas vers une explication. Mieux, aujourd’hui en physique des particules ce sont même les propriétés que l’on souhaiterait voir apparaître dans les classements qui permettent de prédire quoi chercher, et où !

Lire la suite